Le status des mustélidés en Suisse

Selon la loi fédérale sur la chasse de 1986, toutes les espèces de mustélidés sont protégées sauf trois espèces qui peuvent être chassées: le blaireau, la martre et la fouine. Mais elles ont des périodes de protection : du 16 janvier au 15 juin pour le blaireau et du 16 février au 31 août pour la martre et la fouine.

Les cantons ne peuvent modifier cette réglementation qu’en allant vers plus de protection.

En Suisse, les blaireaux paient un lourd tribut aux chasseurs*. 4483 et 3731 individus ont été tirés respectivement en 2019 et 2020. Est-ce vraiment chaque fois à cause de leur propension à se nourrir de blés, de maïs ou de raisins ou à creuser leur terrier à un endroit gênant ?

Après un pic de 3000 individus tirés en 2000, les martres et les fouines atteignent ensemble des totaux de 1202 et 1026 pour les années 2019 et 2020. Mais que reproche-t-on à ces deux carnivores ? Les milliers de rongeurs dont les fouines débarrassent greniers et cultures ne la disculpent-ils pas des quelques volailles chapardées ?

En parlant de mortalité, il ne faut pas oublier la grande quantité d’animaux de toutes espèces et de toutes tailles qui sont tués sur les routes. Parmi les mustélidés, les blaireaux sont près de 2900** à périr chaque année en Suisse à cause du trafic routier. Les chevreuils paient un lourd tribu de 8500 individus et les renards laissent chaque année 6400 cadavres sur les routes suisses.

* Statistique fédérale de la chasse.

** Magazine Pro Natura 1/2022